2010 : Discours du Président

  • Voici en intégralité le discours du président prononcé lorsdu dimanche matin du carnaval Canotier.

 

Enfin, enfin, enfin nous y voilà.
365 jours que l'on attendait cela.
Ce discours ne sera malheureusement pas en quatrain,
Pour le terminer, j'ai d'ailleurs dû y mettre le turbain.
Celui-ci sera donc seulement en vers
Je savais en trouver un ici si jamais je m'y perd.

Tout à donc débuté en mars dernier,
Ou notre belle société à dû voter.
Il lui fallait un nouveau président,
Qui tente d'être à la hauteur du précedent !
La tâche n'allait certainement pas être des plus facile
2 candidats voulaient relever le défi, chacun dans leur style.
Le premier qui n'est pas forcément très grand
Connais bien notre folklore et le défend ardemment.
Le deuxième qui n'est pas forcément très gros (sauf aujourd'hui)
Désire perpétuer cette tradition sans accros.
Mais lorsque les urnes rendirent leur verdict.
C'est le trésorier qui se retrouva comme Barack, en Amérique.

Le nouveau comité, dès lors mis en place,
Assuma ses responsabilités sans faire volte face.
Je profite de l'occasion qui m'est offerte aujourd'hui
Pour remercier, chacun d'eux, de l'excellent travail fournit.

Mais, le comité n'est pas le seul à m'avoir apporté assistance.
Je vais appeler ces aidants qui ont toute ma reconnaissance.

La première qui va amorcer cette dance
Sait de quoi je parle, si nous sommes avec Barry white en présence.
Elle nous aide tout comme avec l'ancienne présidence
Merci pour tout ce que tu fais pour nous, Florence (VANHOLLE)

Je voudrais vous présenter le trio qui suit
Car ces derniers temps, à un rythme soutenu, je les ennuie.
Mais si c'est pour un coup de main, la réponse est toujours oui.
Mon 1er c'est celui qui est tous près de moi ici, merci Denis (ROSE)

Mon deuxième est tout à l'avenant
Il est partout à la fois et disponible n'importe quand
Tantôt dans la camionnette on ne te verra pas tant
Mais on se rattrapera, je te le jure Laurent (FONTAINE)

Mon 3ème n'a pas son pareil
Pour lui, également, l'amitié n'est pas superficiel
Que ce soit au brûle bosse ou pour tout autre conseil
Merci d'être là, mon cher Michael (HERIS)

Qu'il soit en cuisine ce n'est pas un hasard,
On sait que le chocolat est son produit fard !
Il joue un instrument, et ce n'est pas une guitare
Merci pour ton aide lors de nos soupers Gérard (DONS).

C'est dernier temps, il a eu des problèmes de déplacements
Mais quand il s'agit de prêté sa camionnette, il ne dira pas nan !
C'est toujours avec plaisir de passer ensemble ces moments
Merci a toi mon bon Christian (VGB)


Premier surplace quand on arrive dans une auberge
La commande, il la passe, sans qu'il ne gamberge.
Son aide vaudrait qu'on lui consacre un cierge.
Nous en cherchons un, promis Serge (MATTHIJS)

La personne que je veux remercier ici, est tout un symbole
Depuis de nombreuses années, nous pouvons nous reposer sur son épaule
Même dans des moments qui ne sont pas très drôles
Il trouve le temps de nous aider, merci Pol (PAQUES)

J'appelle de nouveau un type chic. (et pas chic type - c'est pour la rime)
Il est toujours là dès qu'on a besoin de lui, il est unique !
Pour régler les verres de la société pas besoin de fric,
Les cafetiers lui font confiance à Frédéric (PIRONET)

Même si la ville, pour l'instant lui donne des soucis,
Les travaux sur la grand place, il en fait fi.
Toujours agréable de se retrouver ensemble ici.
Nous parlons bien évidemment du patron de notre local, Eddy. (Michel)

Sa nouvelle vie de pensionné, il en profite et il n'a pas tort
Se retrouver aujourd'hui avec son petit-fils, en gille, il adore
Mais pour le brûlage de bosse, on s'est déjà mis d'accord
Je sais que je peux compter sur toi dans ces moments forts
J'appelle mon ami, et notre président d'honneur claude ROCHEFORT

Ils sont dans notre organisation, également, un élément essentiel
Ils ont un rôle important pour nous protéger de risques cruels.
Merci à nos signaleurs pour leurs merveilles
J'appelle tout d'abord Michael (GILLET).

C'est la première année qu'il le fait
Par n'importe quel temps, même s'il gelait
Toujours présent et de bonne humeur il apparaît
Merci pour ton aide Geoffrey (MICHAEL)


Il travail habituellement dans un grand magasin
Mais pour notre carnaval, il prend ses congés de juin
Attentif à notre sécurité, il n'y va pas par 4 chemin
Tous ensemble, appelons Benjamin (SCHEEN)

C'était une nouvelle recrue exceptionnelle.
Etre signaleur, l'a fait découvrir, un rôle parfois cruel.
Aujourd'hui c'est habillé en gille, qu'il fait merveille
Merci pour ton aide aux soumonces Miguel (IGLESIAS)

Je n'ai habituellement pas de difficultés à trouver des strophes
Mais lorsque dans la rue, on m'apostrophe
N'étant pas physionomiste, je cherche son nom auprès de mes proches.
Mais aujourd'hui, je te reconnais, viens que je te remercie Christophe (DURY).

C'est un signaleur hors-pair, quoi qu'il en soit.
On a peur que cette année, cela se fasse sans toi.
Mais, à notre grand plaisir, sur la route tu as fait la loi,
même lorsque un vélo tente d'aller plus vite que toi.
François (FOCKEDEY)

Malgré tous ces renouvellements.
Il n'a pas hésiter à prendre les devants.
Il gère désormais toute son équipe parfaitement.
Merci à notre signaleur Jonathan (MOHIMONT)

Avant de passer aux remises de médailles
Un dernier mot à l'attention de mes ouailles
Chacun d'entre nous apprécie le fait d'être fêté
Si ce n'est pas le cas cette année, pour vous, désolé.
Mais je vous demande de faire le silence
Afin de respecter leur moment de transhumance...

Médailles :

5 ans

Déjà 5 ans qu'il fait la signalisation.
Toujours sérieux mais jamais d'humeur bougon
Il nous rend ce service d'une agréable façon
Je vous demande de remercier Jonathan MOHIMONT.

Il est le fils de l'homme qui joue dans un grand bâtiment pas très loin.
Il vit notre folklore, en l'écoutant chez lui dès le matin.
Et lorsque le mardi gras est dans le coin
Devinez qui réveille ses parents, c'est FERRIERE Quentin

C'est également un très jeune dans la société
Qui vit notre folklore, on ne peut plus entier.
Cela fait chaud au cœur, de savoir que la relève est sur pieds
Et que c'est sur les deux siens qu'il va venir me rejoindre Alexandre GAUTHIER

Restons dans la jeunesse, avec un autre petit homme
Cette tradition, pour lui c'est un summum
Il joue du tambour, de la caisse mais pas encore du saxophone (c'est pour la rime...)
Félicitations pour tes 5 ans Brandon (ANSCIAUX)

Ses coups de gueules cette année ont été fréquents.
Mais au lieu de ruminer des ragots à tout vent
On c'est mis d'accord et il sait maintenant,
qu'il doit venir me poser ses questions directement.
Depuis lors, tout est aplanit, et pour ta médaille de 5 ans
C'est du fonds du cœur que je te félicite, PEETERS Christian.

Depuis que la publicité de son magasin passe en séry.
Dès que j'entends Defunès et Bourvil, je pense à lui.
Sa famille, avec l'arrivée d'un petit garçon, s'est agrandie
Un petit Maxence qui je l'espère nous rejoindra aussi
Si malgré tout, dans un proche avenir, tu veux faire un répis.
Ne la fais pas trop longue, car tu nous manquera mon cher LEVEQUE Thierry.


Il traverse les continents pour son métier
Mais dès que le mois de janvier pointe le bout de son nez
Il arrive à Nivelles comme une fusée
Avez vous reconnu de qui je veux parler
Mais c'est bien sûr, VANDERKELEN André.

6 ans

Remplir les questionnaires ? lui, jamais !
Et quand l'année dernière, au canotier, il se présentait
Il n'a pas reçu la médaille de cinq ans, qui lui revenait
Mes rassurez vous, les papiers c'est son seul défaut,.........
a par les pêts
Voici donc ta médaille de 6 ans mon cher Nicolas JONET


10 ans

10 ans cette année et cette médaille lui revient.
Toujours discret mais motivé au plus haut point
Le carnaval pour lui c'est une passion qu'il ne loupera pour rien
Félicitation à notre gille HAUTEFIN Silvain.

Lorsque qu'un jour, tout maquillé en bleu, il fit une sortie
C'est à notre souper Argayon, qu'il atterri comme par magie
En schtroumph, grandeur nature, il reste gravé dans nos souvenirs.
Mais bleu de toi nous resterons HAUTEFIN Pierre-Marie.

Dans toutes nos activités, il est dynamique
Ces avis sont parfois tranchés c'est sa caractéristique
Mais on retient de lui sa bonne humeur emblématique,
Et comme tu me la demandé, d'une façon si sympathique
C'est ton ami, et ancien président, qui à titre honorifique
Te remettra ta médaille de 10 ans cher GILSON Eric

Il est tellement grand qu'au canotier il ne rentre plus de toute façon.
Mais sa médaille de 10 ans il la recevra, il n'y pas de raison
Daniel te l'offrira également, dès que nous sortirons
Je te le jure, PAPA!!! Autrement dis, notre géant L'Argayon ()


15 ans

Nous montons d'un cran et passons aux 2 médailles de 15 ans,
Une fois n'est pas coutumes, je vais les appeler en même temps.
Pour savoir qui ils sont, je vous propose une énigme :
Le nombre de cheveux, pour déterminer leur âge, n'est pas un signe ...
On a toujours pu compter sur mon premier,
Afin que dans les cafés, nous soyons tous rassasiés !
Quant au deuxième, il gère nos comptes comme nul autre pareil
Faudra juste pour les réunions, qu'on lui achète un réveil
Vous avez certainement reconnu nos deux amis
Je vous demande un triomphe pour les PAQUES Paul & Thierry


25 ans

Mesdemoiselles, mesdames et autres garçons
Je vous demande maintenant toute votre attention
C'est la dernière médaille, et elle est de 25 ans !
Et ce n'est pas, un vieux de la vieille pourtant.
Il nous accompagne, depuis tôt le matin, jusque tard le soir.
Et chacune de ses interventions, nous donne des frissons de bonheur et d'espoir.
C'est le seul a avoir traversé nos différentes musiques,
Mais il est toujours là à nous ravir, ainsi que notre public.
Je vous demande d'acclamer notre musicien
C'est bien sur notre clarinettiste DEDION Alain

Je vous remercie, tous ensemble, pour votre écoute
Je vous promets, j'ai tout essayer pour la faire courte
Après avoir pris un dernier verre dans notre local chéri.
Nous prendrons une 1ère photo de groupe avec PAPA ici.
Je vous souhaite à tous et toutes un excellent carnaval
Que celui-ci soit resplendissant, sec et jovial.
Mais trêve de bavardage, sinon je vais être trop lourd
Je ne dirais désormais plus qu'un seul mot TAMBOUR.
 

Commentaires (1)

Mansoif Gérard
  • 1. Mansoif Gérard | 03/04/2010
Vous n'en avez pas parlé, mais on les voit souffler dans leur instrument ; et cela, qu'il y ait pluie ou vent.
Pourriez-vous nous indiquer qui est votre musique. Je ne vous demande pas le nom de toute la clique. Juste le nom du chef suffira. Je lui offrirai un verre et il le ... boira

Ajouter un commentaire